Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Inserm UMR 1085 - Équipe 10 : Épidémiologie en santé au travail et ergonomie (Ester)


Navigation principale

    Recherche

    Fil d'ariane

    Présentation

    Présentation

    • Partager la page sur les réseaux sociaux
    • Envoyer cette page par mail

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Imprimer cette page


    Le Laboratoire d’Ergonomie et d’Epidémiologie en Santé au Travail (LEEST) a été créé en fédérant les équipes hospitalo-universitaires angevines en santé au travail, médecine physique et de réadaptation, médecine générale et ergonomie afin de mettre en œuvre une approche pluridisciplinaire des pathologies d’origine professionnelle. Depuis l’origine, le laboratoire LEEST a pour objectif principal l’étude interdisciplinaire des troubles musculo-squelettiques qui posent des problèmes importants de maintien en emploi des travailleurs.

    Le LEEST est une unité associée à l’Institut de veille sanitaire (InVS) depuis 2007 et est  labellisé UPRES Equipe d'Accueil (EA 4336) par le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche depuis 2008. Il a été réévalué par l’AERES en janvier 2011 avec obtention d’un label « A ». Le laboratoire LEEST est la seule équipe labellisée en santé au travail dans le Grand Ouest et l’une des rares en France dans le champ de la santé au travail. Il est reconnu internationalement comme une structure de référence sur les TMS, la pénibilité et le maintien en emploi.

    Le laboratoire est chargé par l’InVS depuis 2002 de mettre en œuvre son programme de surveillance épidémiologique des TMS dans la population des Pays de la Loire. Après une phase expérimentale (2002-2005), ce réseau est pérennisé en Pays de la Loire et étendu nationalement. Ce réseau apporte des résultats inédits en Europe sur la prévalence des TMS et sur leurs facteurs de risque dans la population générale et la population active. Il associe près de 250 médecins (médecins du travail, chirurgiens) et a été retenu par la Direction Générale de la Santé[1] comme modèle pour la surveillance épidémiologique des risques professionnels en région.

    L’originalité du laboratoire est sa pluridisciplinarité et la combinaison d’approches populationnelles quantitatives de type santé publique et d’approches focalisées qualitatives mobilisant des connaissances ergonomiques, psychologiques, techniques, organisationnelles et sociologiques. Cette approche scientifique répond aux objectifs du plan national Santé Travail en cours qui propose (axe 1 - action 3 : axer la recherche sur des thématiques prioritaires) de développer les recherches sur les TMS par des approches à la fois qualitatives et quantitatives et de développer des recherches-actions visant à agir directement sur l’organisation du travail.

    Le projet scientifique (2012-2015) validé par l’AERES s’articule autour de deux thématiques de recherche complémentaires:

    • Thématique 1 : Epidémiologie et surveillance des TMS des membres et du rachis en population et en entreprise afin d’améliorer la description clinique et épidémiologique des TMS des membres et des lombalgies, y compris leurs répercussions socio-économiques et professionnelles, mais aussi la compréhension des mécanismes physiologiques, psychosociologiques et organisationnels à l’origine de ces troubles.
    • Thématique 2 : Conception, planification et évaluation des interventions de prévention des TMS des membres et du rachis et de maintien en emploi. Cette thématique comprend deux volets complémentaires, l’un de recherche clinique sur l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation de protocoles de traitements « juste nécessaires » de réadaptation fonctionnelle, c’est-à-dire adaptés à la sévérité des cas de lombalgies et de TMS, et l’autre, sur la méthodologie d’intervention on de prévention en entreprise de ces pathologies et de maintien en emploi.

    Le projet de structuration du LEEST est son intégration dans l’Institut de Recherche en Santé Environnement et Travail (IRSET) (UMR INSERM 1085, Ecole des Hautes Etudes de Santé Publique, Université de Rennes 1), dirigé par Bernard Jegou. Depuis 2014, le LEEST (EA 4336) et son unité associée à l’InVS sont membres de l’IRSET en tant qu’équipe (angevine) en émergence au sein de l’IRSET en vue d’un dépôt conjoint de labellisation INSERM au prochain contrat quinquennal. Cela ouvre des perspectives de développement de nos travaux de recherche.

    [1] Rapport du Groupe Technique National de Définition des Objectifs de la loi de Santé Publique, chapitre risques professionnels, L. Abenhaim et coll., 10 mars 2003.